mardi 9 septembre 2014

Le miel, élixir de santé et de beauté !




Les anciens le considéraient comme un élixir de vie, une ambroise aux mille richesses... et à raison!

Découvrons donc ce trésor produit par nos précieuses abeilles :

Quelques infos de base


En interne comme en externe, le miel a des propriétés antifongiques, antiseptiques, antibiotiques, cicatrisantes, anesthésiantes et anti-inflammatoires. En interne, il a une action adoucissante, antispasmodique et antivirale.

Riche en diverses vitamines et sels minéraux (entre autres), le miel est un bon reconstituant (on le donne aux sportifs, aux personnes en convalescence et aux enfants) et stimulant du système immunitaire.


Points d'attention


Le miel est très riche en sucre (naturel certes, mais tout de même), donc on évite les excès : une petite cuillère le matin, c'est parfait (sauf pour les diabétiques...). Aussi, remplacez le surcre raffiné par le miel autant que faire se peut !

Les personnes allergiques à certaines espèces végétales pourraient l'être également aux miels issus des mêmes essences, donc la vigilance est de mise. A savoir également, quelques asthmatiques et patients développant des maladies de peau peuvent ne pas le supporter non plus.

Pour finir ce petit tour d'horizon rapide, j'ai lu récemment que la prise de miel en excès affaiblirait le système immunitaire en raison de sa teneur en acide formique (salutaire à faible dose). Je n'ai pas encore pu vérifier cette information, cependant, comme déjà dit, les excès ne sont jamais bons !

Venons-en à présent à la raison qui me fait écrire cet article : le miel en cosmétique (pour rappel : cosmétique = entretien, sans visée médicale, des parties superficielles du corps, c'est-à-dire la peau, les cheveux et les ongles).


Et maintenant, voici mon miel exfoliant, redoutablement efficace!


J'apprécie d'avoir une peau douce et impeccable, sans callosités ni pilosité excessive, ce qui est plutôt le bienvenu lorsque l'on pratique la massothérapie tantrique, et une évidence pour une Tigresse Blanche qui se respecte. Et concernant l'épilation, après essai décevant de diverses méthodes (épilateur, cire, lumière pulsée...), j'ai fini par revenir au bon vieux rasoir jetable pour mes gambettes...

Bref, les dames qui en font autant ne savent que trop bien le résultat d'un tel traitement : la peau n'aime pas les lames de rasoir. Même en les changeant régulièrement et en optant pour les engins à quatre lames, même en se savonnant généreusement au préalable (ne jamais raser à sec !), même en se tartiner ensuite de crème hydratante et réparatrice, d'huile et/ou de gel d'aloe vera... j'ai tout essayé, rien ni fait, ma peau se parsème de minuscules petits boutons et j’accueille sans le sourire quelques poils incarnés par-ci par-là... certes, avoir la peau fine et réactive n'améliore rien à l'affaire !

Alors, que faire ? Un miel exfoliant ! C'est tout benef' : économique, écologique, naturel, facile à faire soi-même et qui se conserve très bien tout seul (pas d'ajouts de conservateur nécessaires, ne doit pas être tenu au frigo). Et en plus, ça sent bon le miel,mmmmh (oui, certes, si on aime l'odeur du miel...).

Il vous faut :

Un miel relativement fluide, comme par exemple l'acacia au parfum assez doux (le miel de forêt ou de sapin ont une odeur très puissante). On peut choisir une autre essence, mais éviter le miel artificiellement liquide (qui a été chauffé) et prenez le bio (le miel industriel est constitué de surcre raffiné principalement, les abeilles sont nourries à la mélasse, et autres joyeusetés du même accabit).

Une poudre exfoliante, tel que coques d'amandes, pépins de fraises, noyaux d'olives, graines de rose musquée... On peut opter pour le sucre de canne, mais personnellement je n'aime pas, je trouve le contact désagréable et le résultat moins efficace.

Un petit pot ou bocal propre, fermant hermétiquement. Le miel se conserve très bien, mais éviter le contact avec l'humidité, l'oxygène et la poussière ne peut que mieux préserver toutes ses belles qualités.

Une petite cuillère ou un mélangeur, en plastique si possible. Attention, lorsque lorsque le mélange se fait, la pâte s'épaissit, un instrument trop souple risque de se casser. Ce serait ballot...

Comment faire ? On ne peut plus simple :

Pour un pot de 50 ml (c'est un exemple, rien ne vous empêche d'en faire un de 500gr!), versez deux bonnes cuillères à café de poudre et couvrez de miel au 2/3. Mélangez bien, et rajoutez ce qu'il faut de poudre ou de miel pour obtenir une pâte crémeuse mais assez épaisse. Et c'est tout !

On peut bien entendu aggrémenter de quelques gouttes d'huiles essentielles (ne pas oublier les précautions d'usage), à hauteur de maximum 1% pour le visage et 3% pour le corps (perso je n'en mets jamais autant dans mes préparations), ou d'extraits aromatiques naturels. Mais bon, côté parfum et propriétés, le miel n'est déjà pas en reste...

Certains rajoutent également de l'huile végétale, de l'hydrolat, etc... mais cela réduit la durée de conservation, et comme déjà dit, niveau bienfaits, le miel se suffit à lui-même. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ???



Et comment l'utiliser ?

Sous la douche, peau humidifiée, prenez une noisette de pâte et massez-vous soigneusement toutes les parties du corps que vous souhaitez exfolier. Inutile de vous savonner après (ce n'est pas nécessaire de le faire avant non plus vu que le miel a un léger pouvoir lavant), rince-vous simplement.

Cet exfoliant peut bien entendu être utilisé sur le visage, mais dans ce cas le massage devra être très doux et seulement hebdomadaire, voire bimensuel. Pour le corps, par contre, on peut y aller franchement et ce plusieurs fois par semaine.

Lorsque je me rase les jambes, c'est dans cet ordre : savonnage (gel ou crème de douche bio), rasage, rinçage, exfoliation au miel, rinçage (sans frotter), séchage par tapotements (une peau soumise au rasoir est un peau stressée, à traiter donc avec douceur).


Le résultat dépasse mes espérances : un peau incroyablement douce (je l'ai pourtant déjà très douce au départ, mais là, franchement...) et visuellement plus homogène, disparition des irritations et diminution drastique de petites rougeurs post-rasage, et plus aucun poil incarné !


Alors, vous vous y mettez quand ? 

4 commentaires:

  1. Merci pour cette technique très ingénieuse; le miel a des propriétés antiseptiques, ça doit probablement jouer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais avec plaisir Venezia, c'est toujours un honneur de lire la princesse au petit pois ici ! ;-)
      Oui, les vertus du miel, entre autres antiseptiques, sont innombrables . voilà donc un aliment (voire un alicament) comme un soin de premier choix...

      Supprimer
  2. Le miel, je l’adore dans ma cuisine… Mais, dès que j’ai un petit rhume ou un coup de mou, j’en ajoute une cuillère à café dans mon thé vert du matin !
    Oui, parce qu’au-delà de son utilisation en cuisine, le miel bio possède de nombreuses vertus médicinales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il est une vraie panacée, et délicieuse s'il en est ! Ce n'est pas pour rien que les croyances populaires en font, selon la tradition de l'endroit, la nourriture des anges ou des dieux ;)

      Supprimer