jeudi 12 décembre 2013

L’état amoureux : « être » vs « tomber » - Partie 2

Et si prendre les rênes et jouir vraiment de la vie, c'était maintenant?




Le propre de l’état amoureux est de provoquer en nous un tumulte de pulsions (physique), d’émotions (émotionnel) et de sentiments (mental). Rien de diamétralement positif ou négatif là-dedans, juste une manifestation supplémentaire de la loi de cause à effet en action. Par contre, apprendre à rester maître de soi ou se laisser ballotter par le chaos qui aura surgit dans notre corps, notre cœur et notre tête fera toute la différence : « tomber » est une perte d'équilibre, un manque de vigilance et de volonté.

Mais « tomber » n'est pas un mal ni une fatalité, car c'est également ainsi que l'on prend conscience de ses faiblesses et de ses erreurs, de celles qui nous rendent plus forts et capables.  Équilibre et déséquilibre participent tous deux à l'évolution, et c'est leur alliance qui nous permet d'avancer : lorsque vous marchez dans la rue, et que vous soulevez l'un de vos pieds pour le mettre devant l'autre, votre corps est en déséquilibre pour quelques instants. Est-ce que vous tombez, ou vous vous laissez tomber, pour autant?  Bien sûr que non!

Bref, « tomber » quelques instants avant de se relever ou se complaire, consciemment ou non, dans la chute (vous savez, le fameux manque de vigilance et surtout de volonté !) sont deux choses différentes : le premier est très souhaitable car formateur, le second n’est pas très reluisant !

D’autre part, pour revenir au sujet qui nous intéresse ici, on commence toujours par « tomber » amoureux, autrement dit, par être saisi, surpris et émerveillé par ce ou celui/celle qui suscite ce tumulte intérieur en nous. Tout est ensuite affaire de conscience et de volonté pour que l’on cesse de tomber et que l’on transforme la chute en état d’être. L’émerveillement aveuglant se mue alors en épanouissement merveilleux…

Commencez-vous à saisir l'intérêt de la chose en Sorcellerie ? L'état amoureux est un de ceux qui éveille les plus grandes turbulences, des plus agréables au plus éprouvantes, au sein de l'être humain, donc constitue un formidable terrain d'entraînement, qui permet à la fois de travailler sur l'aspect physique (pulsions), émotionnel (émotions) et mental (sentiments).

Mais une Sorcière peut-elle connaître l'état amoureux, malgré son travail de maîtrise? Oh que oui, et de manière bien plus intense et régulière que la plupart des gens, en fonction de ses penchants naturels bien entendu. 

Car si vous croyez un seul instant que maîtrise rime avec annihilation de nos pulsions, des mouvements désordonnés de notre cœur, de nos angoisses et autres joyeusetés qui pourrissent notre tête, vous êtes à mille lieues de la vérité ! Ce qui fait de vous ce que vous êtes ne peut pas disparaître ni être étouffé (comme le dit le proverbe, chassez le naturel et il reviendra au galop !), mais vous pouvez en prendre la maîtrise, en faire des outils de développement personnel et d’évolution plutôt que d’en rester le jouet.  Voilà qui est plus intéressant, n’est-ce pas ?

Hé oui chers lecteurs et lectrices, contrairement à ce que beaucoup imaginent, pratiquants ou non, la maîtrise n'est pas affaire de rigidité (voire de frigidité et de constipation spirituelle) mais au contraire de souplesse et d'acuité accrue, que seule la connaissance profonde de soi (consciencieusement mise en application) et la sagesse qui en découle permettent d'atteindre. Résultat?  On goûte bien davantage à tout, absolument tout, ce que peut nous offrir la vie!  


Et vous, comment vivez-vous vos "états amoureux"?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Ah… Svava est de retour ! Je croyais qu'elle était amoureuse et nous avait oublié…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seul coupable de mon silence sur la toile, c'est un planning pro surchargé... car mon cher Matthieu, amoureuse, je le suis pour ainsi dire continuellement, il y a tellement de quoi s'émerveiller ici bas ;)

      Supprimer