mercredi 3 avril 2013

Eczéma, j'aurai ta peau!

Héros du jour : Cymbopogon citratus, de qui est issue l'huile essentielle de Lemongrass

Durant longtemps, j'ai souffert de dyshidrose, et aucune crème pharmaceutique, même phytothérapique ou homéopatique, n'en est jamais venu à bout. Le travail psychique, par contre... mais cela est un autre sujet!

Mais un eczéma sec bien plus virulent tourmente l'une de mes amies, envahissant perpétuellement ses mains, ses bras, ses jambes... Bien entendu, comme n'importe quel problème dermatologique, il faut revoir son alimentation, travailler sur son émotionnel, son mental, bannir les matières irritantes pour la peau, etc. Mais l'utilisation d'une bonne crème de soin se révèle également une aide non négligeable!

Le problème des crèmes classiques du commerce (sans parler de leur prix!), même celles de grands laboratoires pharmaceutiques, est que, d'une part, elle contiennent plus d'eau qu'autre chose, au détriment des actifs à doses infinitésimales qui s'y noient (et cela est également souvent le cas pour les produits labellisés bio), et que, d'autre part, elles sont bourrées de conservateurs (quand ce ne sont pas des fragrances et des colorants synthétiques !) très discutables... A quoi sert d'utiliser des substances apaisantes et cicatrisantes si c'est pour les conjuguer à d'autres on ne peut plus irritantes, je vous l'demande!

Vous imaginez bien qu'au cours de ces quelques décennies, j'en ai testées beaucoup de ces crèmes, tout comme mon amie. Sans succès probants, voire pire... C'est surtout pour elle que j'ai commencé à chercher une formule vraiment efficace. Au fur et à mesure de mes essais, elle a à chaque fois constaté des améliorations, un soulagement à l'application, une plus grande hydratation de la peau. Mais j'ai continué à creuser, je voulais faire encore mieux...

Il y a quelques semaines, mon eczéma est revenu, l'idéal, si je puis dire, pour tester mes tentatives également sur moi-même. Et après quelques essais décevants, j'ai enfin trouvé LA recette de THE crème : amélioration visible de jour en jour! D'ailleurs, mon amie en est ravie, elle a été positivement « choquée » par le pouvoir hydratant de cette crème. 

Bon, allez, j'arrête de vous faire languir, et je vous livre la recette de ma potion magique...

Phase huileuse


Phase aqueuse

30% d'eau distillée
30% d'hydrolat d'achillée millefeuille (peut être remplacé par celui de matricaire)

Actifs

5% d'urée (ingrédient magique numéro 1, le « superman » de l'hydratation!)
1% d'un mélange à 50/50 de CO² de matricaire et CO² de souci sur huile végétale de jojoba (également 50/50)
1% d'huile essentielle de lemongrass (ingrédient magique numéro 2 : anti-inflammatoire et sédative, j'ai constaté qu'elle était bien plus efficace que la menthe, en tout cas sur moi) 
Note pour plus tard : la prochaine fois, je rajoute de l'he de palmarosa (même famille que le lemongrass), qui est conseillée par Franchomme pour l'eczéma sec.
0,4% de vitamine E

Quelques remarques :

  • Je fais chauffer une petite portion de l'huile d'avocat avec le beurre et l'émulsifiant, le reste des huiles est rajouté à froid.
  • Lorsque l'eau distillée sera chaude (ne pas faire chauffer l'hydrolat), prélevez-en un partie pour y faire fondre les granules d'urée, et remettez le tout au bain-marie si nécessaire (pas trop longtemps) afin des les aider à bien se dissoudre (sinon votre crème aura un aspect granuleux, ce qui ne nuit ceci-dit pas à son efficacité).
  • La faible teneur en CO² et huile essentielle permet d'appliquer la crème plusieurs fois par jour sans souci sur le corps, sur le visage on fera preuve de plus de modération (faites quand même toujours un test de tolérance au préalable).

A nous la peau douce!!!

PS : pour la procédure de fabrication d'une crème (émulsion), voyez ici.


2 commentaires:

  1. Belle formule, pas étonné que ça marche ! :)
    (A mon avis la matricaire est là-dedans au moins aussi magique que le lemongrass car très apaisante pour les peaux irritées.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de vous lire NezHerbes! Et un tel commentaire venant de votre part ne peut que m'emplir de fierté ;)

      En effet, la matricaire est une de mes "chouchoutes", à bien des égards, ma peau fragile l'adore...

      J'ai commencé à travailler avec la matricaire seule (j'aime beaucoup les soliflores), pour ma crème de jour, et en outre de son délicieux parfum d'herbe coupée, ma formule s'est trouvée être idéale au quotidien.

      Pour les problèmes légers d'eczéma sec, la combiner au souci s'est révélé être une réussite, et pour les problèmes aigus, c'est le lemongrass qui a sauvé la mise (avant lui, j'avais testé lavande fine + menthe poivrée, puis lavande aspic + menthe poivrée, sans résultats probants).

      Ceci dit, je reste tout de même persuadée que le "miracle" s'accomplit grâce à la synergie harmonieuse de tous ces précieux ingrédients...

      Supprimer