mardi 16 octobre 2012

Le principe des strates - introduction


 Du matériel que l'on ne sait pas manier est plus dangereux qu'utile!

Comme vous aurez déjà pu le lire ici, je n’aime pas trop le terme de « survie », ou plutôt la manière dont laquelle beaucoup l’utilisent… « Survivre » dans la ville ou dans la Verte (dans la nature sauvage) cela signifie à mon sens se retrouver dans une situation critique et devoir, hé bien, survivre !  Alors que la prévention, encouragée par des professionnels en la matière tels que David Manise, Vincent D. (Pics), les instructeurs de l’ACDS Belgique et France, Vol West, Guillaume Morel, Fred Bouammache, et d’autres, je préfère la nommer « Autonomie » (avec une majuscule, pour insister sur le côté « art de »), à savoir que celle-ci doit permettre le cas échéant, on y vient, de survivre.  Donc, lorsque vous verrez écrit sur ce blog (l’art de l’) « Autonomie », c’est que je cause de ce que la plupart nomme (l’art de la) « Survie » !

L’Autonomie (commençons directement à prendre de bonnes habitudes !), c’est la capacité de pouvoir se débrouiller en toutes circonstances avec les compétences que l’on possède, ainsi que le matériel dont on dispose (et qu'on est capable d'utiliser).  La question est vraiment très large, aussi, dans cette série d’articles, je me concentrerai particulièrement sur le matériel.

Le matériel se retrouve dans ce que l’on appelle souvent « kits de survie », et on peut en règle générale considérer 4 sortes de kits :


  • l’EMC ou Every Moment Carry, c'est-à-dire ce que l'on porte directement sur soi (dans les poches, autour du cou) et qui ne nous quitte pour ainsi dire jamais (ne chercher pas sur le net, j’ai librement créé ce « nom » sur l’idée de l’EDC).
  • L’EDC ou Every Day Carry, autrement dit le fameux « sac à main » contenant l’essentiel pour tenir une journée (lorsque l’on porte des vêtements sans poches, l’EMC trouve place dans l’EDC).
  • Le SDC ou Some Day Carry, qui est le kit qui vient suppléer les précédents lorsqu’il nous faut une autonomie supérieure à une journée classique, comme par exemple lorsque l’on passe la nuit chez des amis, ou que l’on part pour une randonnée ou en voyage.
  • Le BOB ou Bug Out Bag, qui est le kit généralement plus volumineux rassemblant tout le matériel qui nous (petite famille y compris) permettra de fuir et/ou de survivre (et ici, il s’agit réellement de survie) dans un contexte dégradé, tel que catastrophes naturelles ou non.


A ceci, on peut encore ajouter entre autres, selon nos moyens de déplacement, notre profession, nos activités de loisir ou de besoin, etc. :


  • le kit voiture
  • le kit (ou les kits) domicile
  • le kit chien (pour ceux qui partent en rando ou à la chasse avec leur fidèle compagnon à quatre pattes)


Je vous invite à visiter le très instructif blog de Vol West, il en parle de long en large et en travers, par écrit mais aussi en vidéo!

Dans les articles que je publierai prochainement, je vous parlerai de ma version des trois premières sortes de kits, c'est-à-dire mes EMC, EDC et SDC personnels, ainsi que de quelques notions à comprendre et enregistrer.  En ce qui concerne le BOB, je vous renvoie vers le très intéressant Survival Wiki ainsi que, bien entendu, les articles de Vol West.

Pour vous faire patienter et vous donner envie de voir les autres, une petite vidéo de Vol West, spéciale demoiselles... maintenant plus aucune excuse les filles! ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !


4 commentaires:

  1. Extraordinaire… avec Vol, les filles ont un papa et une maman à la fois… Et en plus, il fait des sketches sur les américains !
    C'est dommage, il n'explique pas pourquoi certains ont besoin de se défendre, et d'autres pas. ça serait pourtant utile de le savoir…
    Mais on attend la suite des articles de Svava…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vol West partage avec nous sa démarche, pas mal de ses idées me semblent intéressantes. Ceci-dit, à chacun de se forger en fonction de ce qu'il est, et bien entendu de son quotidien...
      A bientôt pour un nouvel article alors ;)

      Supprimer
  2. Ce qui me semble utile à avoir sur soi, c'est le sentiment profond de savoir que l'on est à sa place propre dans le monde. La confiance en l'existence qui en découle vaut bien des kits de survies et propose des alternatives merveilleuses aux situations extrêmes. C'est, en quelque sorte, magique…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Matthieu, je te rejoins complètement, cela est d'une richesse rare et inestimable!

      Supprimer