mercredi 13 juin 2012

Vous avez dit savon?





J’élabore la grande majorité des mes produits de soins et d’hygiène (onguents, teintures alcooliques, huiles et vinaigres médicinaux, crèmes pour le visage et le corps, savons solides, etc.) moi-même, ce qui m’a évidemment souvent valu de nombreuses questions de la part de mon entourage.  Et celle concernant l’usage du savon, à savoir quels en sont les bénéfices et les méfaits, est revenue à multiples reprises…

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Peut être faut-il avoir la patience de faire vieillir les savons maison, ils n'en devienent que plus doux. six mois, un an…
    et aussi beaucoup les surgraisser.
    mais vous avez raison, trop de savonnags n'est pas nécessaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enchantée de vous voir par ici Venezia!
      Je dois bien avouer que j'éprouve un grand plaisir à "tambouiller" (y compris en matière de savonnage), et que j'ai récemment profité de la visite de ma mère pour lui faire rapporter de la soude caustique de Belgique...
      Il est vrai aussi que j'apprécie de temps à autre l'usage d'un savon maison, plus par plaisir qu'autre chose. Comme vous le dites, il faudrait peut-être alors que je l'oublie une année dans mon armoire... cela sera peut-être la partie la plus laborieuse! :)

      Supprimer