samedi 24 septembre 2016

Faire et laisser braire


Comme toujours, le problème n'est pas la consommation, mais la consommation sans conscience, la consommation aveugle qui nourrit ce genre de cauchemar. Etre conscient et agir en conscience, c'est :

- Acheter un maximum au petit agriculteur/apiculteur/fermier, qui "fait" avec amour et respect de la nature et du vivant.

- Si l'on consomme de l'industriel, parce que parfois, c'est compliqué de faire autrement (dans une ville bien matérialiste et consummériste où l'argent est un dieu despote, les "petits produits" sont souvent très chers, alors que chez le producteur directement, non... cherchez l'erreur), on le fait avec CONSCIENCE. Pour le dire grossièrement, pour bien comprendre ce que c'est la conscience, la vraie, on mange son miel devant une vidéo comme affichée sous l'article, et on fait sien la souffrance et la mort qui a permis de l'obtenir. Oui, on chiale et on souffre en mangeant. Et on se rend comptet de l'immense et terrible privilège de manger ce que l'on mange. On prend conscience de la valeur inestimable de ce miel, et on remercie bien bas les êtres qui l'on créé, non pas les "déchets" humains, mais la flore, le vent, la terre, les abeilles... C'est comme ça que l'on développe sa dévotion et que l'on s'unit réellement à la Vie.

Oui, boycotter, c'est bien. Mais à l'heure actuelle, cela ne suffit pas, car trop de gens s'en foutent (croyez-moi, je me suis frottée récemment aux nantis de ce monde qui bouffent du pétrole comme vous des pâtes, et ils s'en cognent royalement de la planète). Donc boycottez ce que vous pouvez, en fonction de vos moyens et de vos possibilités. Mais arrêtez de vous maudire si vous consommez quand-même, quelqu'en soit la raison, Cessez de répandre votre venir sur l'espèce humain, en vous bornant à boycotter tout en refusant l'existence de la souffrance, car tout ce que vous arriverez à faire, c'est à développer et vous enbourber dans votre amertume, et non pas éveiller votre conscience!

Plus que les actes, changez votre état d'esprit. De cette manière, vous pourrez impacter bien plus fort sur votre environnement, car l'équilibre que vous rayonnerez influencera positivement votre entourage (et je parle d'expérience). Ainsi, petit à petit, les choses évolueront.

L'humain est impatient, il veut tout et tout de suite. Mais nous sommes dans la vraie vie, chers amis, pas dans un film d'Harry Potter. Et toute une masse qui se réveille en une fois, c'est de l'ordre du fantasme ridicule. Agir, ce n'est pas manger bio ou vegan (c'est bien mais c'est loin d'être THE solution ultime, d'autant plus que l'agro-alimentaire à la main mise aussi sur ces modes alimentaires, alors à moins de TOUT acheter chez le petit producteur local...), mais c'est changer son état d'esprit, pour mieux faire des émules!

Oui, changer son état d'esprit, donc travailler très dur sur soi, faire continuellement des efforts, le genre de trucs que l'on n'aime pas, parce que "merde, j'ai le droit de vivre quand même, j'ai le droit d'en avoir du plaisir, j'en ai marre de devoir toujours me battre, je suis fatigué, puis ce sont ces humains qui sont cons". Pas plus que toi, petit caliméro, pas plus que toi, dont l'orgueil écrasant est la coquille qui t'enferme l'esprit...

Bref, il est temps de s'y mettre, parce que y a du boulot : une pierre après l'autre, et on construit. Ou plutôt, on se déconstruit pour se reconstruire, mais en mieux.

C'est ça, être sorcier, C'est ça, être un humain digne de ce nom. C'est ça, éveiller sa conscience.